Vous pouvez aussi faire votre propre compost grâce à la mise à disposition gratuite par la ville de composteurs individuels (plus de 1600 distribués à ce jour). Demande à déposer auprès des services techniques municipaux.

 

 

Comment utiliser mon composteur individuel

Installation:
Le composteur doit être posé à l’extérieur sur une surface plane, en contact direct avec la terre et si possible dans une zone semi-ombragée.

Fonctionnement du composteur
La période optimale de compostage s'étend du printemps jusqu’aux premiers grands froids. En hiver, le processus de décomposition est très ralenti ; il est cependant nécessaire d’alimenter le composteur avec des déchets afin de préserver la vie des micro-organismes vivant dans le composteur.
Dans son fonctionnement normal, le compost doit être tiède (30 à 50°C au cœur), en raison de la chaleur dégagée par l’activité microbienne.


Utilisation du compost
Le compost jeune, de trois à six mois peut être étendu en surface, autour des arbres, entre les cultures. Vous pourrez l’intégrer au sol deux ou trois mois plus tard. Le compost mûr, de six à douze mois, est quant à lui un terreau meuble brun foncé ou noir. Il peut s’utiliser aussi bien au potager, pour les plantes, les arbres, et même en mélange pour le rempotage.

Les règles à suivre pour obtenir un bon compost

1/ Broyer ou réduire les gros éléments en multipliant les surfaces d’attaque pour les micro-organismes.

2/ Mélanger les déchets, éviter les couches homogènes épaisses.

3/ Rajouter, au démarrage, un peu de compost ou à défaut de la terre, pour enrichir le compost en micro-organismes. La première couche sera de préférence aérée (paille, fins branchages) afin d’améliorer la circulation d’air.

4/ Remuer de temps en temps, porter une attention particulière au gazon : le mélanger au reste, éviter les couches de plus de 15 cm. Eventuellement, le stocker deux jours pour lui faire perdre son humidité et son acidité.

5/ L’humidité favorise le développement des bactéries. Le compost doit être humide mais jamais mouillé. En été, s'il est sec, rajouter un peu d’eau.

6/ Ajouter de temps en temps de la sciure et de la cendre de bois (celle-ci neutralise l’acidité créée par la fermentation). Vous pouvez également ajouter des activateurs naturels (orties, pissenlits, etc).

scroll back to top