IMG 5920

C'est en 1986 que l'association Avenir et Traditions, présidée à l'époque par Monsieur André Michelis et l'association Ollioules d'Abord, dirigée alors par Monsieur Denis Audibert ont souhaité renouer avec les traditions provençales en créant « La Pastorale » de Pierre Bellot. Ils avaient été sollicités par Marcel Barbaroux et  André Bernard qui interprétaient depuis de nombreuses années cette même pastorale sous l'égide de l'association toulonnaise « L'Escolo de la Targo ». La Pastorale ne figurant plus au répertoire de cette troupe provençale, les deux amis ollioulais se sont donc mobilisés pour créer dans leur village, avec le soutien des deux associations citées, une troupe afin de perpétuer ce spectacle du noël provençal.

Au fil des années, de nombreux chanteurs, acteurs, choristes se sont succédé pour faire vivre ce spectacle présenté en provençal. En 1991, l'association Lou Tiatre d'Ouliéulo était créée, présidée par Raoul Silvestro puis quelques années plus tard par  Olivier Neige actuel président. Cela fait donc 32 ans que la troupe présente entre décembre et février, dans l'ensemble de la région Provence Alpes Côte d'Azur et même parfois au-delà, « La Pastorale » écrite par Pierre Bellot. Dimanche à la salle des fêtes , en présence du Maire Robert Bénéventi, de Philippe Vitel vice-président du conseil régional, d'élus du conseil municipal et du vicaire Emmanuel Ansaldi, la troupe a  enchanté le public .

Ce spectacle coloré et divertissant était à voir en famille. Avec des textes en français et en provençal les spectateurs ont pu découvrir les mystères de la nativité provençale dans une comédie en 3 actes où les santons prenaient vie, riaient, chantaient , se disputaient, sur le chemin de la crèche. Et pour une meilleure compréhension du texte provençal, les techniciens de l'association  proposaient, sur un écran, la traduction simultanée de la pièce. Grâce au dynamisme et à l'enthousiasme des comédiens-chanteurs, cette pastorale a été un véritable plaisir pour les spectateurs. L'accompagnement musical était assuré par Véronique Maggiolino, professeur au CNRR. A l'entracte le public a pu entendre les galoubets-tambourins du groupe Pau a Cha Pau, dirigés par Jean-Fernand Djivdjivian. Mention spéciale aux deux bébés qui se sont relayés pour tenir le rôle de l'enfant-Jésus et aux petits anges.

 IMG 7934

scroll back to top