cer1806171C'est sur le  parvis de l'Hôtel de ville qu'a eu lieu le rassemblement pour  la cérémonie de l'Appel du 18 juin 1940. Devant la plaque de l'avenue du Général de Gaulle, Monsieur le Maire Robert Bénéventi a déposé une gerbe, aux côtés des élus du conseil municipal,  de Mme Toutalian directrice de l'école Simone Veil, des présidents des associations patriotiques d'Ollioules, des porte-drapeaux et des enfants du conseil municipal  des jeunes d'Ollioules.

Après un moment de recueillement, le cortège sous la conduite de Jacques Thimoléon, maire-adjoint honoraire et maître de cérémonie, et emmené par la Lyre Provençale d'Ollioules sous la direction du chef Thomas Righi, a rejoint les monuments aux morts, place Paul Lemoyne. A l'issue de la montée des couleurs par les sapeurs pompiers d'Ollioules, les participants ont vécu un moment d'émotion avec la remise des insignes de Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur à Monsieur Pierre Gaudin.

C'est le Capitaine de Vaisseau Paul Carmagnole président  du  Comité de la Légion d'Honneur de Six- Fours qui lui a remis ces insignes rappelant préalablement ses états de service.  Monsieur Pierre Gaudin, qui demeure à Six Fours mais dont les enfants habitent Ollioules, est, comme l'a indiqué M Carmagnole, un intrépide combattant, qui enrôlé en juin 1943 dans les Chantiers de Jeunesse d'Afrique du Nord, fût affecté à la 1ère Division de la France Libre en avril 1944.
Il participa brillamment à la campagne d'Italie où il se distinguât par son entrain, son ardeur à servir la Patrie, son acceptation sans limite de missions dangereuses.
Grièvement blessé pendant les batailles de MONTE CASSINO (où les Alliés ont perdu environ 115 000 hommes (tués et blessés)), le 21 mai 1944, il sera contraint d'accepter une réforme définitive le 1er février 1945. Pierre Gaudin est titulaire de la Croix de Guerre avec étoile de bronze, et d'une citation à l'ordre de la brigade en date du 19 juillet 1944.

cer1806172Après la remise de sa médaille en présence de Monsieur le Maire Robert Bénéventi, Monsieur Pierre Gaudin a pris la parole pour souligner que si il était très sensible à l'honneur qui lui était fait, il voulait, en présence de sa famille, rappeler la mémoire de ses camarades qui n'avaient pas eu la chance comme lui de revenir vivants des combats.

Puis Jacques Thimoléon a lu le texte de l'appel du 18 juin 1940 avec beaucoup de ferveur et d'émotion. Dans son discours  Monsieur le Maire a rappelé le contexte de cet Appel et le sens du discours prononcé, il y a 77 ans, par le Général de Gaulle. Refusant la défaite, et l'occupation, Charles de Gaulle a su réveiller les consciences et faire venir à lui des femmes et des hommes épris de liberté, comme par exemple Jean Moulin. Ensemble, ils ont réussi à entretenir et à faire briller la flamme de la Résistance jusqu'à la victoire finale. Le premier magistrat a rendu hommage aux résistants Ollioulais qui ont su eux aussi redonner à la France son honneur et sa dignité.

Puis ce fut le dépot de gerbes par le Maire, aux côtés de Jacques Quentin vice président de l'association varoise de l'Appel du 18 juin,  par les enfants du conseil municipal des jeunes  et  le Comité d'Entente des associations patriotiques et le ravivage de la flamme du Souvenir.

Après le salut aux drapeaux, tous les participants ont été conviés à partager le verre de l'amitié dans le Jardin Frédéric Mistral.

IMG 3310

cer1806174

cer1806175


 

scroll back to top