pompiers2017 1C'est avec une profonde émotion que le Centre de Secours d'Ollioules, placé sous le commandement du Lieutenant Gilkens, a commémoré le douloureux 14ème anniversaire de la disparition de 3 des leurs, morts au feu le 1er septembre 2003, Georges Lahaye, Patrick Zedda et Michel Giovannini.

Lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à la  caserne, chemin du Passage à Gué,  les pompiers professionnels et volontaires ont salué la mémoire de leurs collègues en présence de M Robert Bénéventi, maire d'Ollioules, M. Vitel vice-président du conseil régional, Mme Laetitia Quilici, vice-présidente du conseil départemental, M R Tognetti  et Mme Decitre, conseillers départementaux suppléants,  M Cyril Collilieux président de l'Amicale des sapeurs-pompiers, M Jean-Luc Decitre président de l'Union Départementale des sapeurs pompiers, une importante délégation du Conseil Municipal, les  bénévoles du Comité Communal des Feux et Forêts et de la Réserve Communale de  Sécurité, des enfants du conseil municipal des jeunes, de  Mme Véronique Lahaye épouse de George Lahaye, avec ses enfants Jessica et Mathieu et de Mme Morgane Lahaye, fille de Georges Lahaye.

pompiers2017 2Après un moment de recueillement, ce fut le dépôt des gerbes devant la stèle réalisée par les sapeurs pompiers d'Ollioules.

Puis Monsieur le Maire Robert Bénéventi a dans son discours évoqué cette terrible journée :  " Comme chaque année, depuis ce funeste 1er septembre 2003, nous nous retrouvons au cœur du Centre de Secours d'Ollioules pour préserver la mémoire de 3 sapeurs pompiers, 3 de vos camarades, qui ont accompli leur devoir jusqu'au sacrifice suprême, payant de leur vie leur volonté de protéger les personnes et les biens.
Ils s'appelaient Georges Lahaye, Patrick Zedda et Michel Giovannini , ils étaient d'Ollioules et de la Seyne sur Mer, et portaient en eux la devise des sapeurs pompiers «courage et dévouement». Car il en fallu du courage pour aller combattre ce terrible incendie qui ravageait des dizaines d'hectares, menaçants riverains et habitations, entre la Môle et la Garde Freinet dans le massif des Maures
Morts au feu, morts au nom du devoir, ce jour-là, l'adjudant professionnel Georges Lahaye, le caporal volontaire Patrick Zedda et l'adjudant volontaire Michel Giovannini périrent, bloqués dans leur camion, pris au piège de flammes meurtrières. Ils ont tous les 3 été cités à l'Ordre de la Nation le 10 septembre 2003, décorés de la Légion d'Honneur et de la Médaille d'Or pour acte de courage et de dévouement.
Leur souvenir demeure et votre présence devant cette stèle rappelle que ces trois hommes, qui ont perdu la vie, avaient aussi tout partagé, leur bonheur, leurs espoirs, leur volonté de servir les autres. Ils étaient des fils, des frères, des maris, des pères, dévoués à leur famille. Ils ont laissé des enfants, des épouses, des parents, des amis à jamais marqués par leur absence. Le vide de leur disparition ne sera jamais comblé et nous devons, au fil des années, continuer à perpétuer leur souvenir. Depuis le jour même de la catastrophe, la ville d'Ollioules a été aux côtés des familles apportant son soutien en ces heures terribles, assumant notre part bien au-delà de nos obligations.

pompiers2017 3La présence à mes côtés d'une délégation du conseil municipal,de Monsieur Vitel, de Mme Quilici, Mme Decitre et M Tognetti lors de cette commémoration témoigne de l'attachement des élus locaux et de la population aux sapeurs pompiers, à leur dévouement, jamais pris en défaut, à ces femmes et à ces hommes toujours au service des autres, dont la vocation s'exerce dans un métier à haut risque.
Lieutenant Gilkens, en votre qualité de chef du centre de secours d'Ollioules, je veux vous remercier pour l'organisation de cette cérémonie et pour la magnifique stèle réalisée devant cette caserne , au pied de l'olivier planté lors de la 24ème fête de l'olivier d'Ollioules J'associe dans mes remerciements l'amicale des sapeurs pompiers, présidée par Cyril Collilieux qui apporte son soutien à tous les sapeurs pompiers et participe pleinement à la vie du centre de secours. A travers votre action, vous perpétuez la mémoire de vos camarades disparus et vous permettez à leurs familles de se sentir moins seules après ce terrible malheur. La saison estivale a été plutôt préservée sur le front des incendies mais qui peut dire de quoi demain sera fait...
Aussi, je souhaite à nouveau demander à chacun de penser d'abord à vous-même lorsque vous intervenez, d'être prudents et de ne pas mettre votre vie en péril. Je vous félicite pour le travail accompli au quotidien et le courage et l'abnégation dont vous faites preuve dans l'exercice souvent périlleux, de vos missions. Merci ".pompiers20174

pompiers2017 5

 

 

 

 

 

 

scroll back to top