europe1Le Comité de Jumelage d'Ollioules et la ville ont célébré  l'Europe du 9 au 13 mai 2017. Notre commune est jumelée avec deux villes européennes, Weiler-Simmerberg-Ellhofen en Allemagne et Alto Reno Terme (ex Porretta-Terme) en Italie.  La présidente du Comité de Jumelage, Madame Janine FONTANA, et les membres de son bureau, souhaitent rappeler l'importance de l'union Européenne à travers une exposition sur les fondements du traité Européen mais aussi avec des dessins et des masques réalisés par les élèves de la classe de CE1 de  Mme Cauchi à l'école Lei Marrounié et les élèves de 5ème, section italien, de Mme Scelsi du collège les Eucalyptus.

L'ouverture de l'exposition a eu lieu en présence de Monsieur le Maire Robert Bénéventi, Monsieur Philippe Vitel, Député de la circonscription, de nombreux élus du conseil municipal, de Mme Espinasse principale du collège,  des deux enseignantes et de plusieurs de leurs élèves.

Comme l'a souligné le maire dans son allocution " depuis plus de 10 ans, à la date anniversaire de la déclaration de Robert SCHUMAN, l'un des pères fondateurs de l'Europe qui le 9 mai 1950 a jeté les bases de la construction Européenne, la ville organise avec le comité de jumelage d'Ollioules une semaine dédiée à l'identité Européenne. L'Europe c'est avant tout la Paix que nous avons la chance de connaître depuis plus de 70 ans, mais c'est aussi l'Avenir pour la jeunesse, la possibilité d'aller étudier, travailler, vivre.... Au-delà des frontières de notre pays avec des facilités extraordinaires, une monnaie unique, des déplacements simplifiés....
Pourtant cette vision de l'Europe ressemble encore trop à un colosse aux pieds d'argile et ils sont très nombreux à vouloir faire marche arrière sous couvert d'un protectionnisme qui n'est plus de mise aujourd'hui.
Il faut alors, encore et toujours, rappeler ce qui fait la force de l'Union Européenne aujourd'hui.


Pour étayer mon propos,  je voudrais vous citer des extraits d'un discours prononcé par Sir Winston Churchill à l'université de Zurich, le 19 septembre 1946, qui laisse apparaitre toute la vision du chef d'État qu'il a été pendant de nombreuses années et qui prend tout son sens en cette période de Brexit :

« Je voudrais vous parler de la tragédie de l'Europe.
Ce continent magnifique, qui comprend les parties les plus belles et les plus civilisées de la terre, qui a un climat tempéré et agréable et qui est la patrie de tous les grands peuples apparentés du monde occidental. L'Europe est aussi le berceau du christianisme et de la morale chrétienne. Elle est à l'origine de la plus grande partie de la culture, des arts, de la philosophie et de la science du passé et du présent. Si l'Europe pouvait s'unir pour jouir de cet héritage commun, il n'y aurait pas de limite à son bonheur, à sa prospérité, à sa gloire, dont jouiraient ses 300 ou 400 millions d'habitants. En revanche, c'est aussi d'Europe qu'est partie cette série de guerres nationalistes épouvantables que nous avons vus au XXe siècle. La paix a été ainsi troublée et les espérances de l'humanité entière réduites à néant.

Mais il y a un remède ; s'il était accepté par la grande majorité de la population de plusieurs États, comme par miracle toute la scène serait transformée, et en quelques années l'Europe, ou pour le moins la majeure partie du continent, vivrait libre et heureuse. En quoi consiste ce remède souverain ? Il consiste à reconstituer la famille européenne, ou tout au moins la plus grande partie possible de la famille européenne, puis de dresser un cadre de telle manière qu'elle puisse se développer dans la paix, la sécurité et la liberté. Nous devons ériger quelque chose comme les États-Unis d'Europe. C'est la voie pour que des centaines de millions d'êtres humains aient la possibilité de s'accorder ces petites joies et ces espoirs qui font que la vie vaut la peine d'être vécue. On peut y arriver d'une manière fort simple. Il suffit de la résolution des centaines de millions d'hommes et de femmes de faire le bien au lieu du mal, pour récolter alors la bénédiction au lieu de la malédiction.

J'en viens maintenant à une déclaration qui va vous étonner. Le premier pas vers une nouvelle formation de la famille européenne doit consister à faire de la France et de l'Allemagne des partenaires. Seul, ce moyen peut permettre à la France de reprendre la conduite de l'Europe. On ne peut pas s'imaginer une renaissance de l'Europe sans une France intellectuellement grande et sans une Allemagne intellectuellement grande. Si l'on veut mener à bien sincèrement l'œuvre de construction des États-Unis d'Europe, leur structure devra être conçue de telle sorte que la puissance matérielle de chaque État sera sans importance. Les petits pays compteront autant que les grands et s'assureront le respect par leur contribution à la cause commune ».

Voilà ce que disait déjà Winston Churchill en 1946.


Alors en cette année 2017 où nous célébrons le 30ème anniversaire du projet européen Erasmus qui permet tous les ans à 300 000 jeunes d'étudier dans un pays d'Europe, je souhaite m'adresser en priorité à cette jeunesse qui est notre Avenir et celui de l'ensemble des nations européennes.
L'Europe a besoin de convaincre ses citoyens qu'elle est un projet plein de sens.
Et les jeunes européens ont besoin de découvrir d'autres pays, d'autres langues, d'autres cultures, alors qu'ils vivent désormais dans un monde ouvert. Faisons-en sorte que cette rencontre ait lieu.
Modestement, à Ollioules nous agissons aussi et j'ai souhaité avec mon équipe municipale participer au financement des jeunes étudiants ollioulais qui partent plus de 3 mois en stage à l'étranger. Nous allons même au-delà des frontières de l'Europe, puisque certains sont parti en Chine, à Taiwan, au Mexique...

europe3Dans le magnifique couvent des Observantins  les visiteurs ont pu découvrir  une exposition de la représentation européenne à Marseille, les travaux de la classe de CE1 de Mme Cauchi de l'école Lei Marrounié qui a écrit avec ses élèves une véritable histoire en français et en italien.
Les élèves de Mme Scelsi ont réalisé de magnifiques masques de Venise car ils sont tous en classe de 5ème section Italien.
Je vous rappelle que notre commune est jumelée avec Weiler Simmerberg Ellhofen en Allemagne et Alto Reno terme (ex Porretta Terme) en Italie, ces deux régions sont magnifiques et j'invite le plus grand nombre à profiter des prochaines vacances pour aller y faire un tour.
Bien sûr avec 28 pays et 24 langues officielles, parfois la communication est difficile.
C'est pour cela que j'apprécie toujours, lors de l'ouverture de cette semaine de l'Europe, les airs chantés, en Italien, en allemand, et en français par l'Ensemble Polyphonique d'Ollioules, placé sous la direction de Bruno Permingeat ainsi bien sûr que le final avec l'ode à la joie, notre hymne européen. La musique langage universel s'il en est, permet d'abolir toutes les frontières. ll provoque aussi de grandes émotions. J'espère que les visiteurs seront nombreux et qu'ils découvriront à travers cette exposition tout ce que l'on doit à l'Europe aujourd'hui".europe2

 

Plus de photos

 

scroll back to top