breaL1080754La Région Provence-Alpes-Côte-D'azur a été la première région de France à signer une convention de partenariat renforcé avec Pôle emploi, qui lui permet de proposer un nouveau service : la banque régionale pour l'emploi et l'apprentissage (BREA).

Le président de la Région Christian Estrosi a lancé en début de semaine à Toulon la Banque régionale de l'Apprentissage et de l'Emploi (BREA). Une plateforme internet qui a pour but d'accélérer le recrutement des entreprises de Paca, notamment sur les métiers en tension. La présentation de la BREA a eu lieu à la concession Toyota de Toulon en présence de nombreux élus du conseil Régional , Philippe Vitel, Robert Bénéventi, Hélène Rigal, Claude Alemagna, Josy Chambon, Jean-Pierre Colin, Yannick Chenevard, Ludovic Perney, de Jacques Bianchi président de la CCIV, Gérard Cerruti , président de l'UPV, Caroline Depallens, adjointe au maire de Toulon et conseillère départementale et Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi.
Comme l'a souligné le président Christian Estrosi « avec cette convention, pour la première fois, une Région et Pôle emploi travailleront de concert pour être efficace et créer des synergies. C'est une petite révolution dans le service public de l'emploi qui témoigne d'une volonté d'agir ensemble au bénéfice des entreprises et des demandeurs d'emploi du territoire .
Forte de la réussite du Service Public Régional de l'Orientation tout au long de la vie, (www.orientationpaca.fr), la Région et Pôle emploi proposent d'accompagner les chefs d'entreprises qui rencontrent des difficultés récurrentes dans leurs démarches de recrutement (lien direct « Je suis employeur et je recrute »). Objectif : Zéro offre d'emploi non pourvue.
La jeunesse est une priorité, ça ne peut pas être un slogan. Plus de 60% des apprentis trouvent un emploi moins de 6 mois après la fin de leur formation : l'apprentissage est une réponse efficace pour lutter contre le chômage des jeunes. (lien direct « Je veux devenir apprenti »). Je souhaite faciliter le processus de recrutement des apprentis pour les entreprises via un portail internet dédié de gestion des aides régionales et fluidifier l'offre et la demande de contrat en apprentissage. Objectif : Tous les jeunes qui souhaitent se former par apprentissage doivent être accueillis en entreprise afin d'atteindre 50 000 jeunes en apprentissage ».

La plateforme BREA vient de naître

« Avec 12 % de la population active en décembre 2016, Paca a structurellement un taux de chômage plus haut que la moyenne nationale » a commencé M. Estrosi, mardi, à Toulon, en présentant le site lancé par la Région et Pôle emploi : BREA. Le but est de mettre au plus vite en relation les entreprises avec les demandeurs d'emploi et ou apprentis. « À notre arrivée à la Région, le taux de retour à l'emploi 6 mois après avoir suivi une formation était de 48 % » poursuit M.Estrosi, « aujourd'hui, 58 % des demandeurs d'emploi trouvent un contrat, à savoir un CDD de plus de 6 mois ou un CDI. »

Un service personnalisé et réactif inédit 

La BREA entend mettre un terme aux emplois non pourvus, il y en aurait 25 000 en Paca, en incitant les chefs d'entreprise à vite se positionner pour faire comprendre qu'ils ont rapidement besoin de main-d'œuvre. De son côté, Pôle emploi s'est engagé à proposer aux entreprises rencontrant des difficultés de recrutement « un service personnalisé et réactif inédit. ».Elles peuvent s'inscrire et déposer leurs offres pour bénéficier d'une recherche de candidats. Dans les 48 heures après la publication de l'offre sur la BREA, un conseiller-entreprise de Pôle emploi doit contacter l'entreprise pour l'accompagner. Des propositions concrètes d'emploi doivent être proposées « dans un délai maximal de 10 jours. »

Une prime à l'emploi pour les TPE de 3 000 euros pour recruter en CDI un apprenti diplômé

Pour inciter les entreprises de Paca à se saisir de BREA, une campagne de communication sera menée dans différents supports les prochaines semaines. Le jour de la présentation 29 532 offres d'emploi dans des domaines variés étaient proposées sur la plateforme, avec des métiers « en tension » c'est-à-dire en manque de main-d'œuvre, « comme infirmiers, bouchers, chaudronniers ou encore télévendeurs. »

Le site entend aussi s'adresser aux apprentis. Pour rappel, l'un des objectifs de M. Estrosi est que « 60 % des apprentis trouvent un emploi moins de 6 mois après la fin de leur formation. » Il a rappelé que depuis le 1er janvier une prime à l'emploi était désormais ouverte « pour toute entreprise de moins de 11 salariés qui embauche en CDI un apprenti ayant un CAP, BP ou Bac Pro dans les 6 mois de la fin de sa formation. » Un déclic qui devrait être complété par un dispositif de géolocalisation pour peaufiner le ciblage.breaL1080810

scroll back to top