faveyrollesJusqu'au 28 mai la Chapelle de Faveyrolles accueille les oeuvres de Bertrand Desgrées du Loû dans le cadre d'une exposition organisée par les Imagiers Provençaux à l'invitation du Comité des Fêtes de Faveyrolles, présidé par Louis Canolle.

Ollioulais depuis 37 ans, et marin, de corps et d'esprit , depuis sa plus tendre enfance Bertrand Desgrées du Loû a d'abord eu la Bretagne comme première "toile " dans sa jeunesse. Son père, né à l'île aux Moines, savait traduire avec ses pinceaux, les lumières exceptionnelles de ce pays et en particulier du golfe du Morbihan.

il confesse n'avoir connu la région parisienne que lorsque qu'il a préparé Navale à Ginette et lors de son séjour à l'Ecole de Guerre et au cours supérieur interarmées à Paris.

Après la « Jeanne d'Arc », qui faisait découvrir le monde au rythme lent de la navigation, un monde peu parcouru à l'époque et qui paraissait encore réservé aux marins, il a partagé son métier entre les bâtiments à la mer et les commandos marine car son passage dans les fusiliers marins en Algérie et Tunisie l'avait prédestiné pour la spécialité d'officier fusilier-commando.

Il avoue avoir particulièrement aimé l'Afrique où il a rencontré sa future femme, Ghislaine, aujourd'hui conseillère municipale d'Ollioules, lors d'une escale à Abidjan.

Par la suite, alternant les commandements de bâtiments et de commandos, il a parcouru la Bretagne, la Corse, les Causses, la Méditerranée, l'océan Indien, les Caraïbes et le Pacifique où la magie des lagons, des cocotiers et des couleurs l'ont amené à savoir contempler et à tenter de faire vivre ses émotions sur du papier ou de la toile.

Après avoir commandé la Marine en Nouvelle Calédonie puis la Flottille de la Méditerranée à Toulon, il a terminé sa carrière à l'OTAN, à Naples, dont les gouaches sont pour lui un modèle de couleurs et de délicatesse.

Rentré au « port d'Ollioules » depuis bientôt 20 ans, il a voulu apprendre le métier de "peintre" en passant deux ans aux Beaux-Arts de Toulon et quatre ans à ceux de La Seyne sur Mer . Puis il a été admis aux "Imagiers Provençaux », en intégrant groupe « d'Images de Peintre » où l'oeil averti de Georges Palmiéri l'a beaucoup fait progresser.
Modeste il présente son travail comme un mélange de séductions en être la provence et certains pays découverts lors de missions ou de voyages.

Vous pourrez découvrir ses toiles du 20 au 28 mai 2017
Chapelle de Faveyrolles
Tous les jours de 15h à18h
Vernissage le vendredi 19 mai à 18h

BDDL2

scroll back to top