DSC 0442Depuis plusieurs années les céréales anciennes font un retour en force. Parmi elles le petit épeautre. Considéré comme l'ancêtre du blé, l'épeautre était consommé par les Egyptiens de l'Antiquité, les Romains et les Gaulois. Il était notamment utilisé pour l'élaboration de la farine. Ecarté pendant un certain temps en raison de ses faibles rendements, l'épeautre est de nouveau mis en lumière, en partie grâce à l'agriculture biologique. Cette céréale s'introduit à nouveau dans la consommation courante sous ses deux formes les plus courantes : le petit épeautre et le grand épeautre.
Au domaine de Terrebrune, situé au quartier de la Tourelle, l'idée est venue d'une rencontre avec M André Theure, boulanger qui vend son pain sur le marché des producteurs locaux au quartier de la Gare. Il recherchait des parcelles pour cultiver du petit épeautre. M Delille qui gère le domaine lui a proposé d'utiliser des parcelles mises en jachère pendant 5 ans entre deux plantations de vignes.
Sur une surface de près d'un hectare, il a fait sa plantation qui vient juste d'être récoltée. Le grain a été moissonné et la paille laissée au sol sera enfouie afin d'enrichir la terre. M Aparicio, chef de culture, rappelle que sur les terres en jachères le domaine alterne les céréales et les fleurs, tandis que M Delille a souligné que la qualité des raisins de Terrebrune venait du repos accordé à la terre.
M Theure pense qu'avec cette récolte, qu'il va traiter dans son propre moulin, il aura de la farine pour une année. La moisson a eu lieu en présence de Mme Geneviève Barbier, adjointe déléguée à l'agriculture, représentant Monsieur le Maire,  M Aparicio et M Delille.
Rendez-vous prochainement au marché des producteurs locaux pour découvrir le pain de Terrebrune.DSC 0456

scroll back to top