ceremonie300417L1100065C'est sous le signe de l’émotion, de la dignité et du recueillement qu'a été célébrée le 30 avril la cérémonie en hommage aux Héros et aux Victimes de la Déportation, aux monuments aux morts Place Paul Lemoyne, en présence de nombreux participants, les élus du conseil municipal,  des membres du comité d'entente des associations patriotiques, des porte drapeaux,  des enfants du conseil municipal des jeunes, des sapeurs pompiers d'Ollioules, des membres de l'Union Nationale des Parachutistes et  des trompettes de la Lyre Provençale d'Ollioules, avec Jacques Thimoléon, maire adjoint honoraire, comme maître de cérémonie.

ceremonie3004La cérémonie a débuté avec la lecture par Mme Cathy Schmitt ,présidente de l'ANACR, d'un message rédigé conjointement par La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (F.N.D.I.R.), La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (F.N.D.I.R.P.), La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (F.M.D.) et L'Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de disparus (U.N.A.D.I.F.). Dans ce texte il est rappelé que " La tragédie des camps de concentration nazis et le courage de ceux qui ont lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine doivent rester présents dans les mémoires. Il faut, sans relâche, répéter que cette célébration n'est pas uniquement tournée vers l'histoire mais bien vers notre présent et notre avenir.La dénonciation du nazisme n'a de sens que si elle s'accompagne d'un combat acharné, sans la moindre compromission, contre les formes actuelles de résurgence de cette idéologie de mort".

Puis Monsieur le Maire Robert Bénéventi a prononcé un discours. Le  premier magistrat a évoqué les souvenirs de la Déportation avec un message ancré dans le présent car comme les déportés de la dernière guerre, certains peuples doivent faire face à la cruauté et à la barbarie de régimes politiques arbitraires et totalitaires mais aussi avec un message national, rappelant "qu'il fallait s’attacher au devoir de mémoire pour ne pas commettre à nouveau les erreurs du passé, la lutte contre l’oppression et l’injustice n’étant jamais terminée". Il a souligné "qu'il ne fallait pas offenser la mémoire de la déportation et de la résistance en faisant abusivement référence  à des faits ou à des personnages liés à une période  dramatique de notre Histoire". Il demanda ensuite à chacun de "s'incliner devant la mémoire de nos morts qui nous appellent à la vigilance, au respect de l'autre, à la tolérance et au combat contre toutes les formes d'extrémisme et d'exclusion. Il a aussi rappelé que la construction Européenne est un merveilleux outil pour aller dans le sens de la paix et de la fraternité entre les peuples.

ceremonie300417L1100055Il a déposé deux gerbes au nom de la municipalité  devant les monuments aux morts  avec  Mme Richard, rescapée elle aussi de la déportation. Des gerbes ont aussi été déposées par les enfants du conseil municipal des jeunes  et le Comité d'Entente des associations patriotiques. Puis Monsieur Le Maire a ravivé la flamme du souvenir avec à ses côtés l'ensemble des membres du Comité d'Entente.

ceremonie300417L1100037

ceremonie300417L1100056

 

 

scroll back to top