Covidunité

Notre commune a la chance d'être dotée sur son territoire de plusieurs cliniques qui sont au cœur du dispositif de lutte contre le Coronavirus. La clinique Malartic est désormais en support des centres hospitaliers Sainte Anne et Sainte Musse.

Si il y a une semaine la FHP regrettait une sous-utilisation des établissements voisins de Centres Hospitaliers ou Centres Hospitaliers Universitaires, la situation a évolué sur le territoire. Aujourd'hui, notamment à Ollioules, la Clinique Malartic s'inscrit en support des établissements de 2ème ligne du Var (Hia Ste Anne et Ste Musse) dans la gestion de cette crise sanitaire. Une organisation et des circuits a été mise en place depuis plusieurs jours en réponse aux demandes du GHT, en relais de l'ARS.
La Clinique Malartic, dotée d'un SAU (service d'urgence), reçoit désormais de la régulation de Toulon, des patients Covid+, depuis la semaine dernière.
Une unité dédiée Covid+ regroupe des lits d'hospitalisation et les lits de l'unité de surveillance continue (USC).
A ce jour 4 patients Covid+ sont hospitalisés, dont la moitié ont moins de 65 ans.
Les équipes sont mobilisées pour accueillir, soigner les urgences dites conventionnelles, en parallèle des patients Covid+, tout en intégrant les mesures barrières et protocoles nécessaires, pour assurer la sécurité du personnel et des patients.
Une consultation de psychologue pour accompagner tout le personnel de la clinique a été mise en place : les soignants, mais aussi le personnel soutien et administratifs, contribuent tous, en faisant leur métier, à combattre cet ennemi invisible.
Au-delà de ce quotidien complexe, les difficultés d'approvisionnement en matériels indispensables sont au cœur des débats et mobilisent beaucoup d'énergie, mais les dotations de masques commencent à arriver.
La prise en charge de ces patients génère aussi des questions qui n'existaient pas auparavant, et qui sont liés à la forte contamination de ce virus : les circuits, l'habillage des soignants, le linge et la vaisselle jetable...

Même dans des détails anodins, des réflexions sont menées, par exemple la vaisselle jetable doit être au maximum biodégradable (bois et carton).

La ville d'Ollioules remercie tout le personnel et les soignants pour leur dévouement.

scroll back to top