Listes des sites et décors d’Ollioules

  • Eglise Saint Laurent, du XIème siècle
    • classée monument historique depuis 1982.
  • Musée de l’école publique
    • reconstitution d’une salle de classe des années 1900 avec du mobilier d’époque et de nombreux accessoires, plumes, encriers
      blouses ainsi qu’une collection de fusils en bois issus des bataillons scolaires.
  • Musée archéologique Bottin-Layet
    • sur les vestiges de l’Oppidum de la Courtine avec les fac-similés de la découverte de deux trésors monétaires et un
      morceau du rempart de la ville enchâssé dans le bâtiment.
  • Jardin public des Vintimille
    • aux pieds des remparts du Château Féodal. Jardin médiéval avec la cabane du jardinier, cabanon d’époque laissé « dans son jus » avec son mobilier.
  • Les vestiges du Château Féodal
    • ruines d’un Château qui a été a été délaissé à partir du 14 ème siècle avec un amphithéâtre.
  • Vieux Moulin, rue Roger Salengro
    • ancien moulin à huile dont il reste encore des chapelles de pressoir, actuellement salle d’exposition.
  • Maison du Patrimoine,
    • hôtel particulier du 16 ème siècle, qui depuis sa réhabilitation abrite le musée du patrimoine métropolitain. L’entrée et la montée
      d’escaliers abritent une collection unique de gypseries. La montée d’escaliers et le hall sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques depuis 1999 et le bâtiment est classé depuis 2000.
  • Porches et façades 
    • Dans le cœur historique de la ville il y a de nombreuses façades qui caractérisent des époques (médiévale, renaissance…) ainsi que des porches et portiques.
  • Chapelle et couvent des Observantins, espace muséal.
    • Ancien couvent des Observantins et sa chapelle de l’Observance avec un jardin des heures, jardin botanique basé sur les heures de prières des moines. Le site va bientôt être transformé en musée de la fleur et de l’olivier.
  • Le pigeonnier de la Reppe
    • ancien pigeonnier réhabilité et qui peut accueillir des oiseaux.
  • La promenade des Bords de Reppe
    • promenade réalisée en aplomb du fleuve côtier la Reppe qui permet de belles prises de vues.
  • Fenêtre Renaissance
    • fenêtre à meneaux réhabilitée qui possède un bel encadrement de gypseries originales
  • Le moulin à huile du Lançon
    • ancien moulin à huile avec encore quelques chapelles de pressoir.
  • Le moulin à huile Zanni (propriété privée).
    • Moulin en bon état de conservation avec beaucoup de matériel de pressoir.
  • Le moulin à farine de Palisson,
    • moulin réhabilité dont la roue à augets fonctionne grâce à l’eau du canal des arrosants ou béal, canal d’irrigation qui dessert les propriétés agricoles. La ville a préservé un cheminement piétonnier le long du canal pour un espace de promenade sécurisé. On y trouve des Norias, des martelières, des bassins caractéristiques….
  • La bastide de Montauban
    • Bastide de campagne construite par la famille GIRAUDY de PIOSIN au XVIIème siècle. Propriété depuis 1845 des Barons GODINOT et de leurs descendants. Citée pour la première fois en 1618, la bastide comporte sur sa façade des fers portant la date de 1622, qui serait donc plutôt l’année d’un agrandissement ou d’un embellissement. Dès l’origine, la famille GIRAUDY de PIOSIN est propriétaire. Il s’agit d’une petite noblesse de robe toulonnaise, dont plusieurs membres ont été Consuls de Toulon et officiers de la marine royale aux XVIIème et XVIIIème siècles. La propriété est alors un domaine de rapport autant qu’une maison de plaisance et on y cultive essentiellement l’olivier pour la production d’huile. A la Révolution, le château est occupé pendant plusieurs semaines de l’hiver 1793 par l’armée républicaine venue reconquérir Toulon qui s’était livrée à la flotte anglo-espagnole. Napoléon BONAPARTE alors jeune capitaine d’artillerie sous les ordres du Général CARTEAUX s’y distingue par ses compétences et sa bravoure. Au début du XIXème siècle, la propriété est vendue par l’héritière des GIRAUDY de PIOSIN et passe entre diverses mains, puis est acquise en 1845 par le Baron GODINOT, fils d’un général de Napoléon, qui en fait sa demeure de campagne et y apporte de nombreux embellissements, tout en respectant les décors intérieurs aux gypseries baroques du XVIIème siècle, très bien conservés. La propriété est privée et appartient toujours à ses descendants. Elle comporte en sus de la maison, un domaine agricole bien préservé, ainsi que plusieurs traces des fortifications édifiées par l’armée républicaine en 1793.
  • La chapelle de Faveyrolles
    • Une première chapelle, dédiée à Notre-Dame-de-Liesse, a été édifiée au 17ème siècle à cet endroit. La chapelle actuelle, quelquefois appelée chapelle de la Ruesque, a été édifiée vers 1870. De style roman provençal, elle se compose d’une petite nef terminée par une abside. Un petit oculus sculpté dans un style médiéval surmonte la porte d’entrée.
Service Archives et Patrimoine, Vie des Quartiers
1217 avenue Jean Monnet
83190 Ollioules
Fax:04.94.63.78.93