Visite du jury des Villes et Villages Fleuris

La ville d’Ollioules a le plaisir d’être classée 3 fleurs dans le cadre du label Villes et Villages fleuris « qualité de vie ». Ce label qui a fêté cette année son 60ème anniversaire, recense en Région Sud 245 communes labélisées de 1 à 4 fleurs.

Ollioules a la chance, depuis 2006, d’être parmi les 68 communes classées 3 fleurs mais pour conserver ce label, il faut agir au quotidien sur plusieurs axes :

– Améliorer en permanence la qualité de vie des administrés.
– Améliorer l’image et l’accueil
– Favoriser la cohésion sociale
– Agir en faveur de l’écologie
– Développer l’économie locale

Tous les 3 ans la ville reçoit un jury composé de 3 bénévoles tous membres du Comité Régional du Tourisme et qui au cours de leur carrière ont travaillé dans des domaines variés comme le patrimoine, le tourisme ou bien sûr le fleurissement.

C’est le Maire Robert Bénéventi qui a personnellement accueilli les 3 membres du jury, Mme Liliane Sireta, M Christian Fontebride et Mme Corinne Russo. Il était accompagné par Dominique Righi adjoint aux festivités, Delphine Grosso adjointe au centre-ville, Julien Rocchia, conseiller municipal délégué aux espaces-verts et à l’agriculture, Jean-Louis Pieraccini conseiller municipal délégué à la forêt et à la Reppe et Marc Mazella directeur des services techniques.

A bord d’un mini bus, élus et membres de jury ont sillonné la ville selon un itinéraire qui leur a permis, en un temps record,  de visiter le jardin des Vintimille, le jardin Raoul Silvestro, le parc de la Castellane, sa voie verte, son espace boisé, son hôtel à insecte, le Moulin de Palisson, le parc de la Fraternité, le jardin Frédéric Mistral, la promenade en bord de Reppe, le jardin des heures, le futur Musée de la Fleur d’Ollioules et la chapelle de l’Observance qui accueille les tableaux restaurés de l’église Saint Laurent.

Au fil de la visite les membres du jury ont apprécié la qualité des sites et les aménagements proposés.  Ils ont aussi été attentifs à la préservation du patrimoine naturel et architectural et ils ont noté le soin apporté à la préservation de l’environnement avec notamment l’engagement de la ville à ne pas utiliser de produits phyto sanitaires pour le désherbage ou bien le choix du faucardage tardif pour préserver la biodiversité.

Partager sur facebook
Partager sur twitter