Dévoilement d’une stèle à la mémoire de Catherine SANTOS, un moment d’une rare émotion

Dimanche 28 juillet 2019, en quelques secondes au giratoire de la Baume, une épouse exemplaire, une maman et une grand-mère adorée, une sœur aimée, était arrachée à l’affection de toute sa famille et de ses proches. Catherine Santos, victime innocente d’une fusillade qui a fait trois morts, était issue d’une fratrie de cinq frères et sœurs. Elle laisse deux enfants Paul, Marine, et son époux Mathieu, deux petits-enfants Arthur et Victoire et son mari Philippe, lui aussi blessé lors de la fusillade, tous à jamais marqués par cette absence.


C’est à leurs côtés que le maire Robert Bénéventi a souhaité honorer sa mémoire en érigeant une stèle à l’endroit même où elle a perdu la vie.
Le dévoilement de la stèle a eu lieu dans l’intimité de la présence de la famille, des élus du conseil municipal, de la députée de la circonscription Mme Cécile Muschotti et de M Porez, Directeur départemental de la Sécurité Publique.

Après le dévoilement de la stèle et le dépôt de fleurs par la famille, le maire a déposé une gerbe au nom du conseil municipal avant de rappeler dans un discours toutes les qualités humaines de Mme Santos.
“Discrète, généreuse, bienveillante, dynamique, passionnée par l’entreprise qu’elle avait créée, Catherine Santos était toujours au service des autres, faire passer le bonheur de ses proches avant le sien était son mantra. Toujours à l’écoute elle savait trouver les mots justes pour aider son entourage. Ses petits-enfants la nommaient affectueusement Mamie Cancoillotte. C’était le pilier de toute la famille. Chef d’entreprise reconnue, Catherine Santos avait réussi à concilier sa vie personnelle et sa réussite professionnelle soutenue par son mari avec qui elle partageait un vrai projet de vie. Ensemble ils nous avaient fait l’honneur de choisir Ollioules pour s’établir et passer dans quelques années une retraite heureuse et paisible. Un funeste destin a brisé ce rêve et les mots sont peu de chose pour dire la compassion que nous éprouvons pour son mari, ses enfants et ses proches.
Il était important pour notre ville de lui rendre un hommage respectueux de sa vie, avec une stèle mise en place sur les lieux mêmes de la tragédie.
Cet hommage, sa famille l’a souhaité simple et digne et nous avons respecté toutes leurs volontés. Le blanc de la stèle, un dessin symbole de paix et le texte :

A la mémoire de Catherine Santos
Rien ne peut justifier
la mort d’une victime innocente
N’oublions jamais le 28 juillet 2019.

Je compte sur chacun d’entre vous pour veiller à la préservation de cette stèle.
Nous avons tous été éprouvés par ce drame, mais le meilleur hommage que l’on puisse rendre à Madame Santos c’est de s’inspirer de son exemple, qu’elle tire chacun d’entre nous vers le haut et qu’à travers elle, chacune et chacun comprenne toute la valeur que l’on doit donner à la vie d’une personne humaine : Respect, compréhension, bienveillance, et humanisme ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter